La maîtrise des réseaux, le respect de l'environnement

English Version

Nos solutionsSpécialités

Les spécialités de la SADE

Les métiers de la SADE s’inscrivent dans une politique de développement durable et dans une recherche constante de solutions constructives respectueuses de l’environnement.

Des solutions originales, une efficacité optimale

S’appuyant sur ses techniques historiques, la SADE développe un savoir-faire pluridisciplinaire. Elle élargit ses champs d’intervention à des domaines très divers grâce à sa maîtrise de techniques de spécialité qui enrichissent sa gamme au service des clients.

Espaces confinés

Les interventions en espaces confinés (égouts en service, poste de relèvement, chambres de vannes ou d’opérateurs télécoms, cuves de châteaux d’eau) comportent des risques particuliers, tels l’asphyxie, l’intoxication, l’explosion ou encore la chute. Pour prévenir ces risques, le respect des dispositions et des consignes doit être rigoureux.

La SADE s’y emploie et met en œuvre des process complémentaires pour renforcer la protection de ses salariés :

  • des formateurs internes spécialisés dans la formation à la gestion de ces risques ont été mis en place à la SADE,
  • des matériels spécifiques ont été conçus tel un camion spécifiquement équipé pour garantir un niveau maximal de sécurité aux intervenants (ventilateurs, masques auto-sauveteurs, cônes et panneaux de signalisation, potence tripode, treuil stop chute, détecteurs de gaz multifonctions).

Travaux d'accès difficiles

De par leur hauteur ou leur difficulté d’accès, certains ouvrages requièrent la mise en œuvre de techniques originales dont la SADE a su se doter pour faire face à tous types d’intervention. Qu’il s’agisse du secteur du bâtiment ou des travaux publics, du nettoyage industriel ou de la sécurisation, de l’événementiel ou du contrôle/expertise, les techniciens cordistes s’adaptent à tous les milieux : urbain, industriel ou naturel. Habituées aux interventions d’urgence réalisées en toute sécurité, les équipes de la SADE, basées dans l’ouest de la France, se déplacent tant sur le territoire national qu’à l’international.

Diagnostic de réseau

La SADE maîtrise de nombreuses techniques de diagnostic de réseaux qui répondent aux attentes des exploitants qui souhaitent en établir un état qualitatif ou une localisation précise. Parmi ces techniques, l’inspection télévisée, des techniques de détection et le système AQUADIAG.

L’inspection télévisée

Réalisée à l’aide d’une caméra adaptée et télé-guidée, l’inspection télévisée d’un réseau permet de :

  • vérifier son état et son niveau de fonctionnement, en préventif ou en curatif,
  • rechercher  des anomalies (corrosion, cassures, fissures, infiltrations, affaissements, …),
  • réaliser un contrôle de faisabilité avant travaux de réhabilitation (chemisage, …),
  • opérer un contrôle après pose de réseaux neufs ou après réhabilitation.

Dotée de moyens adaptés, la SADE met en œuvre l’inspection télévisée d’un réseau à partir du ø 25 mm.


 

 

 

La détection de fuites

Le traitement des fuites est un élément essentiel de l’optimisation du rendement d’un réseau. Il permet également de prévenir toute pollution accidentelle des sols lorsqu’il s’agit de réseaux d’eaux usées ; s’agissant des réseaux d’eau potable, le traitement des fuites permet d’éviter tout gaspillage de la ressource ou une sur-consommation injustifiée pour le consommateur.

 

 

En matière de détection et de localisation des fuites, la SADE met en œuvre de nombreuses techniques dont :

  • la corrélation acoustique,
  • l’écoute au sol,
  • le gaz traceur…

La SADE est à même de réaliser des opérations de recherche systématique sur l’ensemble d’un réseau pour cartographier les zones « fuyardes », mais aussi de localiser très précisément une fuite particulière.


AQUADIAG

Pour les réseaux d’eau potable, l’outil de diagnostic AQUADIAG permet de s’assurer que l’état des canalisations ne dégrade pas la qualité de l’eau distribuée.
Le diagnostic AQUADIAG s’opère avec une unité mobile et aboutit à une véritable cartographie des zones encrassées du réseau. De nombreux paramètres sont mesurés, tels que pH, oxygène dissout, turbidité, manganèse…

Détection de réseaux

La détection de réseaux répond à plusieurs problématiques :

  • analyser l’environnement d’un chantier afin d’éviter les risques de dommages aux réseaux concessionnaires,
  • localiser avec précision les réseaux dont les plans sont inexistants ou incomplets.

Les techniques mises en œuvre par la SADE permettent de détecter les éléments enterrés en PEhd, fonte, acier, cuivre, grès, fibrociment, PVC … Elle peut ensuite fournir des plans précis répertoriant les différents réseaux détectés.

Sur ses chantiers en zone urbaine et avant toute opération de terrassement, la SADE procède à une détection de réseaux avec report des données sur plan et traçage au sol. Cette méthodologie permet à la SADE d’afficher de très bons résultats en matière de dommages aux concessionnaires.

Etanchéité

Au-delà de ses compétences en matière de cuvelage ou encore d’ouvrages en béton hydrofuge, la SADE est également spécialiste de l’étanchéité des ouvrages soit par application de produits géo-synthétiques, soit selon le procédé Hydroclick®. Ces solutions concernent les centres d’enfouissement, les bassins, les réservoirs ou toute autre structure dont l’isolement du milieu naturel est rendu nécessaire par précaution environnementale ou par la réglementation. Elles concernent les ouvrages neufs comme ceux à réhabiliter.

● Par matériaux géo-synthétiques

Domaines d’application et ouvrages concernés

Qu’il s’agisse d’eaux usées, d’eaux pluviales, de boues de traitement, de lixiviat, d’eaux de baignade ou encore d’eau de process industriel, leur isolement du milieu naturel en vue d’une gestion adaptée est une nécessité.

La SADE, avec sa Direction des Etudes intégrée et ses compétences « certifiées » pour la mise en œuvre de ses matériaux géo-synthétiques, est à même de répondre à l’ensemble de la problématique d’étanchéité des ouvrages concernés :

  • centre de stockage de déchets,
  • réservoir de stockage d’eau potable,
  • bassin de stockage d’eau pluviale, bassin d’orage ou bassin d’incendie,
  • bassin de rétention d’eau industrielle,
  • bassin de traitement des eaux usées ou de traitement des boues d’épuration (filière roseaux),
  • piscines.

Attentes et matériaux

En matière d’étanchéité, la pose de matériaux géo-synthétiques répond, suivant les cas, aux attentes suivantes :

  • renforcement de barrière passive,
  • étanchéité active contrôlée avec protection anti-poinçonnement,
  • couverture étanche flottante ou non,
  • drainage par géo-composite,
  • maintien des terres par membrane géo-synthétique (végétalisation sur pentes ou non).

La palette des matériaux disponibles est large :

  • Polyéthylène haute densité (PEhd),
  • Polychlorure de vinyle (PVC),
  • Polyéthylène basse densité (PEbd),
  • Ethylène propylène diène monomère (EPDM),
  • Complexes bentonitiques,
  • Membranes bitumineuses.

La SADE possède toutes les compétences et certifications requises pour l’étude des solutions d’étanchéité par produits géo-synthétiques ainsi que leur mise en œuvre.

● Par procédé Hydroclick®

Contexte 

Les réservoirs sont des éléments essentiels des réseaux d'eau potable qui ne doivent pas remettre en cause la qualité de l'eau distribuée. Parmi les opérations de maintenance les concernant, leur réhabilitation est sans aucun doute la plus lourde.

Si la SADE maîtrise depuis longtemps les procédés classiques de réhabilitation, elle a récemment intégré un savoir-faire innovant avec le procédé Hydroclick®.

Procédé 

Hydroclick® permet en 4 étapes simples de poser une seconde peau en PEhd à l'intérieur des ouvrages, quelle que soit leur configuration et sans préparation préalable :

fixation des profilés sur le support à réhabiliter

découpe sur place et sur mesure des plaques de PEhd de 4 mm d'épaisseur

cliquage des plaques sur le profilé

soudage des lés entre eux par extrusion avec apport de matière pour une étanchéité parfaite.

Domaines d'application 

- Toutes formes architecturales (parois, voûtes, sols...) simples ou complexes

- Tous matériaux de supports

- Réservoirs, châteaux d'eau, piscines...

Passage d'ouvrages en encorbellement

Le passage d’ouvrages en encorbellement permet de surmonter certains obstacles naturels (rivière, vallée etc.) par un franchissement en aérien. Cette technique consiste à emprunter les ouvrages d’art situés sur le tracé du réseau : les conduites sont alors ancrées sous l’ouvrage ou le long de celui-ci (pont, viaduc…), en conformité avec les autorisations et prescriptions techniques délivrées par les propriétaires ou gestionnaires de ces ouvrages. Pour pouvoir être mise en œuvre, cette technique fait souvent appel à des intervenants spécialisés dans les travaux d’accès difficile : les équipes de la SADE sont spécialement formées à ce type d’interventions.

Traversées de rivières

Le tracé des réseaux à installer trouvent parfois sur leur passage des obstacles naturels dont le contournement aurait un impact non négligeable sur le chantier : rallongement du linéaire, fourniture de matériel supplémentaire, délai d’exécution augmenté. Lorsque le franchissement en aérien n’est pas possible, plusieurs solutions restent envisageables : par la mise en œuvre de techniques sans tranchées (fonçage au microtunnelier ou forage dirigé), ou encore par pose en souille, c’est-à-dire au fond du lit de la rivière. Les équipes de la SADE sont en mesure d’effectuer dans des conditions optimales de sécurité, ces travaux d’un genre particulier.

Rejet et prise d'eau en mer

Pour limiter les agressions environnementales et protéger l’environnement marin, la SADE met en place des installations spécifiques.

Elle dispose notamment d’une spécialisation dans la pose d’émissaires en mer.

Par exemple, après la mise en place de palplanches par vibrofonçage, la SADE procède à la réalisation d’un radier, puis à la mise en place de dalots préfabriqués équipés en extrémité d’un clapet de sortie pour éviter l’entrée d’eau de mer dans l’émissaire.

L’ouvrage permet de réduire les impacts environnementaux en dispersant au large les eaux rejetées.

Récupération de chaleur dans les réseaux d'eaux usées

Les eaux usées, qu’elles proviennent d’habitations ou de sites industriels, transitent dans des ouvrages de traitement avec une température d’environ 20°C.

A proximité d’immeubles, en fin de parcours de stations d’épuration ou encore directement sur un réseau de collecte ou de transport d’effluents, la SADE réalise les ouvrages nécessaires (pose d’échangeur, de pompes à chaleur…) pour récupérer la chaleur présente dans ces eaux usées et la rendre utilisable pour les bâtiments, au travers de système de chauffage.

Grâce à ce procédé, la SADE s’engage une nouvelle fois sur le territoire du développement durable en permettant l’utilisation de chaleur issue d’une source d’énergies renouvelables.

A voir

Rénovation d'un bassin d'eau potable à Montmartre

Hydroclick® - Réhabilitation intérieure de réservoir

Mise aux normes du traitement des eaux de pluie


Barrage d'Arzal


SADE - 17-19, rue La Pérouse - CS 91699 - 75773 Paris Cedex 16